Pedago-Drinks FR

 Les deux défauts essentiels de l’examen sont, en effet, qu’il n’aboutit généralement pas à des résultats objectifs et qu’il devient fatalement une fin en soi (car même les examens d’entrée sont toujours, par ailleurs, des examens finals : l’examen d’entrée à l’école secondaire devient un but pour l’éducation primaire, etc.). L’examen scolaire n’est pas objectif, d’abord parce qu’il implique toujours une certaine part de hasard, mais ensuite et surtout parce qu’il porte sur la mémoire plus que sur les capacités constructives de l’élève (comme si ce dernier était condamné à ne plus jamais pouvoir se servir de ses livres une fois sorti de l’école !) : aussi chacun peut-il vérifier combien le classement résultant des examens correspond peu au rendement ultérieur des individus dans la vie.

Jean Piaget